Get Adobe Flash player

Les jeux

Robot Asimo de Honda

Échecs

Dans la course à l'intelligence artificielle, IBM a conçu un superordinateur doté de circuits spécifiques pour le jeu d'échecs. Il est sorti début des années 1990 sous le nom de DEEP BLUE, depuis 1993 renommé DEEPER BLUE. Cet ordinateur fait deux mètres de haut et pèse 700kg, il est composé de 32 processeurs de calcul relié à 8 dédiés aux échecs, soit une somme de 256 processeurs en parallèle. Le 10 février 1996, la première rencontre avec le champion du monde Garry Kasparov a lieu. Deep Blue gagne la partie, mais Kasparov remportera les trois suivantes.

C'est en 1997 qu'une revanche en six parties eut lieu entre Deeper Blue (évolution de l'ordinateur) et Kasparov, où Deeper Blue a fait s'incliner le champion Kasparov. Deeper Blue calculait de 100 à 300 millions de coups/secondes, et ce, sur une profondeur de 12 demi-coups. Il était capable de jouer des coups de la classe des grands maîtres. Kasparov a demandé par la suite un match revanche, mais les concepteurs ont été placés sur d'autres projets et l'ordinateur démantelé.

L'attrait des programmeurs pour les échecs est dû, en fait, aux combinaisons de coups. Une partie d'échecs qui débute offre 20 coups possibles et à titre de comparaison une partie de go en offre 361 ! C'est donc la force de calcul de l'ordinateur qui permet ou pas de rivaliser avec un joueur.

Le jeu de go

C'est un jeu ancien d'origine chinoise vieux de trois à quatre mille ans. Il se joue à deux avec des pierres noires et blanches sur un damier de 19 lignes et 19 colonnes appelé le goban. Il se joue principalement de façon visuelle, c'est un jeu d'occupation de l'espace par les deux joueurs.

C'est la perception du joueur qui guide son jeu et dirige sa stratégie. C'est à ce titre que le meilleur programme de go avait seulement le niveau d'un joueur débutant. Le jeu de go requiert des facultés de décision, de perception, d'adaptation et d'utilisation de langage, ce qui en fait un défi difficile pour la programmation du jeu par intelligence artificielle. Les récents progrès ont permis de créer des programmes capables de dominer, sur des grilles de 9 ou 13 lignes, les humains. Est-ce que bientôt nous verrons la défaite des meilleurs champions sur des plateaux à 19 lignes ?

Dans bien d'autres jeux sont apparus des programmes de plus ou moins bons niveaux, comme les dames, le scrabble, le poker, le backgammon, etc.